Accueil > Buzz > COSTO-NEROS !!
Koke, le buteur du soir

COSTO-NEROS !!

Koke, le buteur du soir
Koke, le buteur du soir

 

Enorme Atletico Madrid, qui a déjoué tous les pronostics en éliminant en quarts de finale de la Ligue des Champions le grand FC Barcelone !

Et pourtant, malgré le nul du match aller (1-1 à Barcelone) qui statistiquement, offrait un avantage plus conséquent à l’Atletico, on pensait le FCB largement capable d’inverser la tendance. Il n’en a rien été.

Un but et trois poteaux en 20 minutes !

Asphyxiés dès le début du match par des madrilènes très percutants, les blaugranas ont rapidement été punis.
Après un premier tir d’Adrian Lopez sur le poteau de Pinto (remplaçant de Valdés à…38 ans !), l’Atletico fusillait le gardien barcelonais en trois passes par l’intermédiaire de Koke (1-0, 5e).
Sept minutes plus tard, c’est David Villa, ancien transfuge de…Barcelone (!) qui fracassait la barre transversale de Pinto dans un angle fermé. Ce même Villa remettait ça à la 19e minute dans un angle improbable !
Quelques autres contres précis ont mis à mal la défense barcelonaise, sans succès. L’Atletico aurait même pu obtenir un penalty juste avant la pause, après un accrochage entre Adrian Lopez et Mascherano.

Et le Barça, dans tout ça ?
Mis à part Neymar et Iniesta (qui ont été deux des rares blaugranas à  surnager), il s’est contenté de sa classique possession de balle (stérile cette fois) et de deux éclairs gâchés par la maladresse inhabituelle d’un Léo Messi aux abonnés absents.
Tout d’abord, à la 13e minute où, seul face au but, il expédiait sa tête juste à côté des cages de Courtois.
Puis, à la 24e, suite à un festival de Neymar, d’une reprise de peu à droite.

Une statue pour Courtois, Pinto évite la déroute

A la reprise, Barcelone montrait un autre visage, mais trop sporadiquement, d’autant que le gardien colchonero allait livrer une prestation de haute volée.

En effet, Thibaut Courtois a multiplié les parades, aux 49e et 82e notamment, devant Neymar et Messi.
Et quand il n’a pu s’interposer, c’est sa défense qui l’a sauvé (Miranda, 51e) ou l’imprécision des blaugranas (59e, 78e).
L’Atletico peut d’ailleurs ériger une statue à son gardien, tant il a sauvé les siens aussi bien au match aller que ce soir.

En face, Pinto s’est bien rattrapé de sa première période brouillonne en évitant la débâcle. Il a effectivement sauvé les meubles à de nombreuses reprises (65e face à Diego, 66e Godin, 70e Gabi, 90e C.Rodriguez) tout en étant délaissé par sa défense, complètement aux abois, le score étriqué de 1-0 n’étant vraiment pas cher payé.

Après cette double confrontation, c’est donc fort logiquement que l’Atletico Madrid, en costaud, boute le grand Barça, bien trop perméable, hors de cette Ligue des Champions.
La fête est belle à Madrid, qui comptera donc deux représentants (avec le Real Madrid, qualifié hier soir) en demi-finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes !

LES NOTES :

L’homme du match : Adrian Lopez (7,5) : Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ? Pas ce soir ! Remplaçant de Diego Costa (la star de l’Atletico, absent sur blessure) ce soir, il a été le détonateur de son équipe, comme en attestent son tir sur le poteau (5e) sa passe décisive pour Koke (5e) et son activité incessante. Une très bonne surprise ! Remplacé par Diego (62e), virevoltant.

Atletico Madrid :

Courtois (7) : Quasiment rien à faire en première période. A fait ce qu’il fallait en seconde, et de quelle manière ! A pris une part prépondérante dans la qualification de son équipe. Un grand gardien, à n’en pas douter.

Filipe Luis (7) : Peu connu du grand public, le brésilien s’affirme pourtant comme l’un des meilleurs à son poste cette saison. Très bon ce soir, tant défensivement qu’offensivement. Scolari, le séléctionneur du Brésil, doit avoir des maux de tête.

D. Godin Leal (6,5) : Très solide, surtout dans les airs, où il a plané ! Egalement dangereux offensivement (66e).

J. Miranda (7) : Un mur ce soir. Il a notamment repoussé de manière incroyable l’une des rares occasions dangereuses du Barça (51e).

Juanfran (6,5) : Face à Neymar, il a tout simplement été énorme !

Gabi (6,5) : Le milieu défensif et capitaine a fait son match. Aurait pu doucher les espoirs du Barça (70e) sans un superbe arrêt de Pinto.

Tiago (6) : A lui aussi tenu son rang, râtissant beaucoup de ballons.

Adrian Lopez (7,5) : voir ci-dessus.

J. Koke (7,5) : L’un des meilleurs passeurs européens cette saison s’est cette fois mué en buteur (5e). Dans tous les bons coups, il aura avalé des kilomètres ce soir, harcelant sans cesse la défense du Barça. Un vrai talent.

D. Villa (7,5) : L’ancien barcelonais aurait pu être l’un des héros de la soirée. Il s’en est fallu de peu, la barre se mettant par deux fois en travers de son chemin (12e, 19e). Il a fait vivre un cauchemar à ses anciens coéquipiers. Remplacé par C. Rodriguez (79e), qui s’est montré dangereux en fin de match.

FC Barcelone :

J. Pinto (6) : Une première mi-temps difficile, pendant laquelle il n’encaisse qu’un seul but car sauvé trois fois par ses montants ! S’est bien rattrapé par la suite, en annihilant plusieurs tentatives adverses (65e, 66e, 70e, 90e).

J. Alba (5,5) : Plutôt bon offensivement, sa soirée a été difficile défensivement. Il est impliqué sur le but de Koke en étant battu de la tête par Adrian Lopez.

J. Mascherano (3) : Complètement à la rue ce soir. Souvent débordé, jamais tranchant dans ses interventions. Une soirée à vite oublier.

M. Bartra (4) : Une première mi-temps calamiteuse, à l’image de tous ses partenaires de la défense. Du mieux en seconde période mais insuffisant à ce niveau.

D. Alvés (4,5) : Pauvre en défense, guère mieux en attaque, excepté sur ce centre que Messi aurait dû mettre au fond (13e).

S. Busquets (4,5) : Inhabituellement nerveux ce soir, il a presque tout raté et a même été averti sur une intervention limite en première période.

Xavi Hernandez (4,5) : L’habituel métronome du Barça n’a lui aussi, pas été au niveau. A trop peu pesé sur le jeu de son équipe.

A. Iniesta (5,5) : L’un des rares barcelonais à surnager ce soir. A réussi quelques actions. A raté également des choses simples. Remplacé par Pedro (72e).

Neymar (6) : Le meilleur blaugrana ce soir, même s’il a été parfois suffisant. A mystifié la défense par quelques dribbles dont il a le secret, a de temps en temps été dangereux sans trouver la faille.

F. Fabregas (2) : 
Invisible, inexistant. Une bien triste copie, loin de ses années « Gunners »… Remplacé par A. Sanchez (61e), plus en jambes.

L. Messi (3) : 
Fait rare pour le souligner : a raté tout ce qu’il a entrepris. Entre imprécisions, passes ratées et autre  manque de vivacité (un comble pour lui !), cette soirée est à ranger au rayon des mauvais souvenirs…

À propos de Falkon

Vous aimerez aussi...

Amazon Key, un drôle de concept de livraison à domicile

Amazon ne manque clairement pas d’idées et de concepts innovants pour booster sa notoriété et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *